Une solution simple pour s’abonner au Blog

Suggéré en sous titre lors de la création de mon blog en 2012
« Le blog permet d’éclaircir ses pensées et de garder un chemin. »

Aujourd’hui en 2016, je le réactive afin d’entretenir la route transgénérationnelle qui nous relie à notre civilisation à la manière d’un cerveau collectif.

Le web est une culture que l’on a ou pas ! J’abandonne l’idée du « Plugin » proposé puisqu’il ne facilite pas l’abonnement sur ce blog et en plus il répond en anglais…

Alors fidèle au titre de cet article, on va simplifier :

Si vous souhaitez un compte pour être « Contributeur » ou « Abonné » afin de pouvoir écrire des « Articles » ou rédiger des « Commentaires » vous m’envoyez un e-mail à l’adresse : web@eric-b.pro

La séance de méditation c’est le partage de nos expériences intérieures dans le même espace physique en pratiquant au sein de notre salle de Rosny-sous-Bois.

Le web-log (ou Blog) quant à lui est l’espace numérique (hors espace-temps) permettant l’extension de notre séance de méditation, où l’on peut à la fois s’exprimer et partager les idées de notre groupe tout en prenant le recul nécessaire de la réflexion et de l’inspiration.

Voir le commentaire n°2 du samedi 9 avril pouvant faire l’objet d’un article…

2 réflexions au sujet de « Une solution simple pour s’abonner au Blog »

  1. J’utilise le mot transgénérationnel au sens, les outils proposés par la technologie d’aujourd’hui ne doivent pas rester exclusivement ceux de la génération Y (nés entre 1980 et 2000) celle du « do it yourself » ou des journalistes et des politiques, car mon travail devient, de plus en plus, apporter de l’accessibilité à tous !
    Ma génération, la X (ceux et celles nés entre 1960 et 1980) doit aussi se l’approprier, quant à la génération Z nés à partir de 2000 c’est fait hi hi hi !

  2. Courrier électronique de Sylviane, sujet : livre de Thich Nhat Hanh qui s’intitule La Plénitude de l’instant, et plus particulièrement d’un chapitre : Construire une Sangha.

    ce qui se passe actuellement dans l’évolution du groupe de méditation de Rosny, où chacun prend sa place pour tenter de construire quelque chose qui va servir à tous et leur apporter du bonheur (être bien).

    « Un maître peut être important, ses enseignements aussi, mais l’élément essentiel de la pratique, ce sont nos amis. Il est difficile, voire impossible, de pratiquer sans Sangha.

    (…) Toutes les communautés devraient pouvoir offrir une chaleur familiale à leurs membres. Une famille spirituelle est une nouvelle occasion de trouver des racines. (…) En Occident, pour que la pratique porte vraiment ses fruits, les communautés devraient être organisées comme des familles et offrir une atmosphère amicale et chaleureuse. (…) Il nous faut créer une sangha heureuse où la communication sera ouverte. (…) La sangha est un lieu où l’on se rencontre pour être ensemble, respirer et vivre en pleine conscience, dans la paix, la joie et la compréhension aimante. (…) Je ne pense pas qu’il soit possible d’aller très loin sans sangha. Je suis nourri par la sangha. Tout ce qui se réalise dans la sangha me soutient et me donne de la force.

    (…) Pour former une sangha, commencez par trouver un ami qui aimerait méditer avec vous, ou marcher, prendre le thé, réciter des préceptes ou simplement discuter. Plus tard, d’autres souhaiteront se joindre à vous et votre petit groupe pourra se rencontrer toutes les semaines ou tous les mois (…) Bien sûr, votre sangha comprend aussi les arbres, les oiseaux, le coussin de méditation, la cloche… en fait tout ce qui vous aide dans la pratique, y compris l’air que vous respirez. Etre avec des personnes qui se réunissent pour pratiquer la pleine conscience est assez rare. La sangha est un joyau.

    Organisez -la du mieux que vous pouvez afin de la rendre agréable à tous. Vous ne trouverez jamais de sangha parfaite, mais une sangha imparfaite convient aussi. Plutôt que de vous plaindre de ce qui ne va pas dans la sangha, faites de votre mieux pour vous transformer et en devenir un bon élément. Acceptez-la telle qu’elle est.

    (…) Une sangha est aussi une communauté qui nous aide à résister à la vitesse, à la violence et aux modes de vie malsains de notre société. Vivre pleinement conscients, c’est nous protéger et protéger les autres. Une bonne sangha peut nous conduire vers l’harmonie et la conscience. »

Laisser un commentaire